| |
Peuples Solidaires Jura,
Peuples Solidaires Doubs
Agir pour les droits, vaincre la pauvreté

Site commun des associations Peuples Solidaires Jura et Peuples Solidaires Doubs,
Associations de solidarité internationale luttant pour le développement des peuples,
membres de ActionAid France

Les pays de l’OCDE progressent lentement en direction des objectifs de développement durable fixés pour 2030
Article mis en ligne le 28 avril 2022

Les pays de l’OCDE progressent lentement en direction des objectifs de développement durable fixés pour 2030

D’après un nouveau rapport de l’OCDE, en dépit des progrès accomplis depuis l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de ses 17 Objectifs (ODD), les pays de l’OCDE n’ont atteint ou ne sont sur le point d’atteindre qu’un quart des cibles pour lesquelles leurs performances peuvent être évaluées.

Pratiquement tous les pays de l’OCDE ont atteint les cibles portant sur la satisfaction des besoins économiques élémentaires et mettent en œuvre les outils et les cadres d’action mentionnés dans le Programme à l’horizon 2030. Ils sont toutefois loin d’avoir accompli des avancées suffisantes en direction de 21 cibles sur des thèmes tels que l’engagement de ne laisser personne de côté, le rétablissement de la confiance dans les institutions publiques et la limitation des pressions sur l’environnement naturel.

La publication intitulée « Le chemin court et sinueux jusqu’à 2030 : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD » [1] révèle que si les pays de l’OCDE sont parvenus à éliminer complètement l’extrême pauvreté, la plupart d’entre eux doivent intensifier leurs efforts pour entrainer une diminution plus large de la pauvreté. Les femmes, les jeunes adultes et les migrants sont confrontés à des difficultés plus importantes que le reste de la population, et malgré quelques progrès, les droits et les opportunités des femmes restent limités dans les sphères à la fois privée et publique. En outre, les inégalités ont tendance à être aggravées par les comportements préjudiciables à la santé comme la malnutrition et le tabagisme, plus répandus parmi les catégories socioéconomiques modestes, ainsi que par les disparités en matière d’éducation dès le plus jeune âge.

Adopté par les dirigeants de pays du monde entier en 2015, le Programme à l’horizon 2030 appelle tous les pays à bâtir un avenir meilleur et plus durable en ciblant leurs efforts sur un certain nombre de cibles regroupées en 17 Objectifs de développement durable. Ces ODD sont eux-mêmes répartis en cinq grandes thématiques - la population, la planète, la prospérité, la paix et les partenariats. À titre d’illustration, les ODD relevant du thème « population » visent à supprimer la pauvreté (Objectif 1) et la faim (Objectif 2), et à veiller à ce que chaque personne puisse réaliser pleinement son potentiel, en particulier en termes de santé (Objectif 3) et d’éducation (Objectif 4), sans être pénalisée en raison de son identité sexuelle (Objectif 5).

À l’aide de données des Nations Unies et de l’OCDE, les auteurs du rapport évaluent les performances des pays membres de l’OCDE en examinant leurs résultats actuels, qu’ils se rapprochent ou au contraire s’éloignent des cibles, et en déterminant la probabilité qu’ils remplissent leurs engagements d’ici à 2030. Le rapport examine également la façon dont la pandémie de COVID-19 a pu influer sur les progrès des pays.

Il révèle que si la plupart des pays membres de l’OCDE sont pratiquement parvenus à éliminer la faim dans ses formes aiguës, seul un petit nombre d’entre eux réussiront à prévenir entièrement l’exclusion sociale ou à réduire la malnutrition avant 2030. En moyenne, environ un habitant sur huit des pays membres de l’OCDE est considéré comme pauvre en termes de revenu, et des régimes alimentaires malsains et un mode de vie sédentaire ont entraîné une hausse de l’obésité dans tous les pays de l’OCDE - 60 % des adultes en moyenne étant en surpoids ou obèses.

Distance par rapport à la cible et évolution dans le temps dans différents pays de l’OCDE, par cible des ODD, Objectif 1 (élimination de la pauvreté)

Source : Toutes les données sont reprises et adaptées de la base de données SDG Global Database et d’OECD.Stat

Le rapport confirme également l’augmentation des pressions environnementales. Des progrès ont été accomplis sur de nombreux fronts, notamment dans les domaines de l’intensité énergétique, de l’utilisation de l’eau et de la gestion des déchets municipaux. Si certaines de ces évolutions positives peuvent être attribuées à l’action publique et au progrès technique, la délocalisation à l’étranger d’activités de production polluantes ou grosses consommatrices de ressources explique également une partie de ces avancées. Le recours aux ressources physiques pour soutenir la croissance économique reste important, et de nombreux matériaux utiles continuent d’être éliminés sous la forme de déchets.

Sur le front du climat, malgré les progrès accomplis eu égard au découplage des émissions de gaz à effet de serre et de la croissance de la population et du PIB, les émissions totales diminuent à peine, et tous les pays de l’OCDE continuent de soutenir la production et la consommation de combustibles fossiles. Quant à la biodiversité, malgré certaines avancées encourageantes en faveur de la protection des écosystèmes, les menaces à la biodiversité terrestre et marine se sont intensifiées. En l’absence d’une action plus résolue, l’appauvrissement de la biodiversité se poursuivra.

Le rapport met toutefois en lumière un certain nombre de domaines dans lesquels la distance qui reste à parcourir jusqu’aux cibles des ODD est minime ou courte. Les pays membres de l’OCDE sont parvenus à fournir à tous un accès à certains services de base tels que l’assainissement, l’eau potable et l’énergie. Ils ont également réussi à réduire la mortalité maternelle et infantile, à donner accès à des services d’éducation de la petite enfance, à aménager des établissements scolaires modernes et à garantir une identité juridique à tous les citoyens.

En présentant le rapport aujourd’hui, le Secrétaire général adjoint de l’OCDE, M. Jeff Schlagenhauf, a déclaré : « Les ODD reflètent notre promesse aux générations futures et la responsabilité que nous avons envers elles. Ce rapport le montre, certaines cibles sont loin d’être atteintes, mais la dynamique en faveur d’une action internationale est forte. Les occasions de faire progresser le programme d’action sont multiples, et il importe de ne pas les gâcher vu le peu de temps qu’il reste. Pour les saisir, il faut une solide connaissance de la situation des pays au regard du Programme, du rythme auquel ils avancent vers les objectifs et des actions qu’ils doivent entreprendre en priorité ».

Le Programme à l’horizon 2030 est mondial par sa nature, et appelle les pays développés à honorer tous leurs engagements en matière d’aide publique au développement au-delà de leurs frontières. Or, l’aide publique totale fournie par les pays donneurs membres du Comité d’aide au développement reste inférieure à l’objectif visé de 0.7 % du revenu national brut.

La finalité du rapport est également de définir le futur programme de travail statistique sur les ODD. En dépit des progrès accomplis sur le plan de la mesure, de nombreuses lacunes subsistent. Si l’on dispose de données pour près de 70 % des objectifs relevant de la catégorie « planète », par exemple, seule une cible sur trois peut être suivie efficacement en raison du manque de données chronologiques robustes.

Selon l’OCDE, les plans de relance adoptés par la plupart des gouvernements des pays de l’Organisation face à la crise due au COVID-19 offrent une occasion d’accélérer les progrès en direction des ODD. 

 

Télécharger le rapport.

qrcode:https://www.peuplessolidairesjura.org/Les-pays-de-l-OCDE-progressent-lentement-en-direction-des-ODD

Documents
Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030 (version abrégée) : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD 2.8 Mo / PDF